les mots sillons

les mots sillons

Anny DUPEREY / 4 livres

 

Allons voir plus loin veux tu ?

 

Des histoires que tout sépare et une histoire que tout rassemble. Il suffit pour cela que l'auteur manipule ses personnages, que ces marionnettes se laissent articuler, bon gré mal gré. Il suffit encore d'accepter d'aller "voir un peu plus loin"... sans avoir peur de ses désirs. Dans cette machine de la vie recentrée sur quatre personnages, Anny Duperey propose un florilège de destins qui s'arrachent de leur condition. Tant bien que mal et surtout non sans mal. 
Directrice d'une agence de voyages, Christine est une femme gagnée par la peur, sournoise, venimeuse, qui prend les formes déguisées de la lassitude, de la colère, de l'épuisement et de l'envie de tout laisser tomber. Paul, né dans le monde rural, est un homme meurtri par un milieu familial dépourvu de sensibilité. Solange trimbale son quotidien pathétique derrière un guichet SNCF. Enfin, Luc prend chaque instant conscience de l'échec de sa vie conjugale. Dans le sentiment d'être en bout de course naissent les rencontres des uns et des autres.

 

 

 

Une soirée

 

Lorsqu'ils étaient étudians en medecine, Florence, Denis et Romain formaient un étonnant trio amoureux. Florence et Denis se sont mariés quand Romain a quitté la France. Bien des années plus tard, ce dernier réapparaît lors d'Une soirée organisée par des amis communs, et Florence prend conscience qu'elle n'a jamais rien décidé de son existence... 

 

Sensible, drôle et chaleureux se livre ouvre l'univers complexe de l'amour et de ses rouages. Une soirée, un simple titre pour des vies complexes qui se croisent, se quittent et se retrouvent dans un suspens subtile et sans cliché.

 

 

 

 

Parce qu'un rien a éveillé son esprit de révolte, l'existence d'une femme - apparemment heureuse - bascule dans le drame. Peut-on remettre sa vie en cause, et tuer, pour une unique seconde de défaillance ? Sans doute... Certainement.

 

Un roman un peu moins connu de cette merveilleuse auteur qui nous entraîne dans la folie d'une femme qui cherche le bonheur. J'ai beaucoup aimé l'écriture fine et lente comme une journée sans fin avec une intrigue portée avec beaucoup de talent.

 

 

 

 

 

Il n'y a pas l'ombre d'un défaut dans l'existence d'Anne. Cette femme encore jeune a quitté sa famille, est devenue modéliste avec le même entrain et peut-être, au fond, la même indifférence qu'elle met à chaque chose. L'amour qu'elle porte à Pierre reste marqué d'une volontaire distance. Jusqu'au jour où Claude, sa soeur, vient partager son appartement : Claude qui, depuis toujours, traîne sa silhouette sombre derrière celle, lumineuse, de son aînée ; Claude avec laquelle Anne passe une sorte de pacte : Anne vivra, Claude la regardera vivre. Mais s'agit-il d'un " équilibre ", ou d'une concession faite aux apparences ? Et comment, en ce cas, le cercle se rompra-t-il ? 

Premier roman de l'actrice et véritable coup de maître puisque l'ouvrage est remarqué par la très select Académie Française. Il faudra cependant attendre dix longues années suite à la parution de cet ouvrage avant d'avoir le plaisir de retrouver Anny Duperey en tant qu'auteur.

 

 

Bouleversant !  Anny Duperey nous emmène dans la spirale dérangeante de la relation à l'autre. L'autre : notre public ? notre béquille ? notre miroir ? notre admiroir ... L'écriture est posée, presque lente comme l'est notre intérieur profond, changeant imperceptiblement face aux actes de l'autre. "L'admiroir" est écrit dans la même veine que "le nez de Mazarin", avec ses métaphores très justement décrites pour mieux nous installer un décor quasiment psychologique.

 



 



13/05/2012
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 35 autres membres