les mots sillons

les mots sillons

ACTE 1 scène 1 L'apéro

Scrunch, Scrunch, Scrunch et sa dépiotte des pistaches et sa déguste les sushis de Keïko et sa englouti les délicieux amuse-gueule d'Agnès, notre hôte, tout en sirotant un petit vin frais. On parle de tout, de rien, et vas-y que je réponds à la question de Mathieu à ma droite tout en insistant lourdement à l'indignation de Rosie en face. On se raconte nos dernières nouvelles, on défait le monde pour le refaire à notre goût (tellement plus joli), on s'invite à voir tel film ou telle pièce de théâtre ... Théâtre... au fait Céline tu ne joues plus ?

"Non... je crois pas... enfin... si... disons que... je désire faire ardemment ce que le destin m'empêche de mettre en œuvre. Il y a quelque tempsj'ai écris une pièce de théâtre pour des jeunes. Elle mériterait d'être revue, corrigée, voir ré-écrite... mais j'aimerais tellement la remettre en scène...

- Ah bon ! Et ça parle de quoi ?

- Ben... comment vous dire ? ça parle de la vie... De gens ordinaires qui ont une existence ordinaire. Sauf qu'à la fin de la pièce les personnages sont censés prendre l'avion... Il aura un accident au décollage et tous périront.

- Ben c'est pas gai ton truc...

- Si c'est gai, très drôle même parfois car la mort n'est qu'un alibi pour mettre en valeur la vie. Comme l'ombre fait mieux contraster la lumière, la mort permet de faire ressortir le réel intérêt de l'existence, la fragilité de la vie et l'authenticité des gens qui la traversent.

Les personnages qui évoluent dans la pièce ont des choix à faire, une destinée à prendre en main. Ils font des rencontres décisives ou se séparent, ont des actes manqués ou se font guider par la chance... Le public, qui connaît la fin tragique des personnages, est pris à témoin.

 

Je me tais. Mes amis me regardent dubitatifs. Quand soudain Rosie s'exclame :

- Ah ouais, ça me plairait bien de jouer là dedans !

- Oui moi aussi, continue Agnès.

 

C'est à moi de les observer dans leur enthousiasme...

- Et toi Mathieu, tu serais prêt à jouer dans la pièce ?

- Ah ouais, ouais, quand tu veux, me répond-t-il de son beau sourire.

- Moi aussi, moi aussi, j'ai mon billet d'avion, j'ai mon billet, crie Keïko, notre comédienne Japonaise.

 

Pourquoi pas... Je... Je sais pas si... Faut voir...

 

Mais pourquoi j'hésite ? La vague est à l'horizon, elle est belle, elle est grande, si je ne me prépare pas pour la saisir, elle ira s'écraser sur la côte pour disparaître... 

 

Heu... ok, d'accord ! 

Scène 2 cherche comédiens



26/10/2014
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 33 autres membres