les mots sillons

les mots sillons

Lettres à sa fille / Calamity Jane

Le 8 mai 1941, Mme Jean McCormick, 68 ans, invitée de l'émission " We the people " sur la radio CBS de New York, à l'occasion de la fête des Mères, déclare publiquement être la fille de Calamity Jane. En guise de preuve, elle affirme avoir en sa possession des lettres que sa mère lui aurait écrites durant 25 ans sans jamais lui envoyer. Elles lui auraient été remises par son père adoptif, peu avant sa mort. Ce ne sera qu'à la suite de nombreuses expertises que Mme McCormick sera officiellement considérée comme la fille légitime de Calamity Jane et les lettres, prises au sérieux.
Le monde entier découvre alors une Calamity Jane sensible et aimante, une femme rongée par le remord d'avoir abandonné son enfant qu'elle ne pouvait pas élever. Cette femme d'exception, figure emblématique du Far West, qui préférait la vie itinérante et solitaire, a voulu pour sa fille, la douceur d'une famille stable et les moyens matériels d'une éducation solide. Elle l'a donc confiée à l'âge d'un an à deux voyageurs originaires de l'Est : Jim et Helen O'Neil. Ses lettres sont un formidable témoignage de l'amour maternel.

 

Critique de Delphine

 j'ai chercher sur internet les livres à lire pour la 3ème pendant les vacances pour enrichir ma culture général personnel et j'ai vu calamity jane lettres à sa fille  "elle avait une fille ?" me suis-je étonnée.  Deux jours après je suis allée à la médiathèque chercher le livre.

La lecture de ces fameuses lettres, dans une nouvelle édition corrigée et enrichie, a quelque chose de surprenant et de très attachant car on ne la connaissait pas sous ce jour ! Elle était plus gentille que je ne le pensais mais elle avais aussi un sacré caractère . Elle avait beaucoup de regret et a souvent essayé de se rapprocher de sa fille, d'apprendre à la connaitre. Elle va d'ailleurs la voir une fois chez elle mais ne lui dit pas que c'est sa mère. Puis, un jour, sa fille la vu sur son cheval mais ne savait pas qui elle était vraiment

On y découvre une Calamity Jane en proie à la solitude et à des souffrances morales plus pesantes encore que les rudes conditions d'existence qui sont les siennes dans l'Ouest. Une maman attachante et pris de remords de ne pas avoir pu élevé sa fille.   J'ai adorée lire se recueil de lettres car la Calimity Jane "maman" n'était pas connues du grand public elle y est très attachante . j'ai lue ce livre en 3 jours !

Aussi, la vie des cow-boy y est très bien décrite et j'ai été agréablement surprise par leur côté très humain qui est souvent oublié pour décrire des être sanguinaire abreuvé de duel.

Je vous conseil vivement ce livre qui vous fera découvrir un autre monde pour l'été !

 

Delphine Rousselot-Pailley (15 ans)



22/07/2013
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 33 autres membres