les mots sillons

les mots sillons

La blanche / 21.12.2009

 

Ce matin, je me jete dans le silence... Sur le sol gelé, atterissent des milliers de petits parachutes blancs après s'être fondus dans la fumé épaisse des cheminées. Je détourne discrètement la tête pour appercevoir au travers des vitres la vie autour d'un bol de café. 
Dans ce décor ouaté, l'accoustique est digne d'un studio d'enregistrement où chaque son devient unique. Hypnotisé par la neige qui crissent sous mes chaussures je ne vois pas ce visage plein d'attention en face de moi. Une dame emmitouflée de noir, un large sourire embué, me regarde avec insistance. Bien que je ne l'a connaisse pas, nous partageons un bonjour plein de chaleur, comme si nous étions seules au monde, pour continuer notre route. 
Ce n'est qu'arrivée à la boulangerie que la vie reprend ses droits au milieu des odeurs de croissant et pains tout juste sortis de leur pétrin. On jauge le volume de la blanche tombée durant la nuit, on se congratule sur les efforts fournis pelle à la main, on se demande si on pourra prendre la voiture aujourd'hui, on se regarde, on se parle, on se réchauffe, on se réconforte. En se souhaitant une vraie bonne journée, je reprend le chemin de la maison en pensant à ceux avec qui je partagerais un bon petit déjeuner en regardant les petits parachutes habiller les arbres dévêtus par l'automne. 

Bonne journée ! 



12/12/2009
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 36 autres membres