les mots sillons

les mots sillons

Troisième partie

 Tout s’assombrit, comme si les lumières de chaque pièce de ma maison s'éteignaient les unes après les autre avant de se retrouver dans le noir complet. Je ne suis plus en capacité de vous raconter mon histoire. Car, ce que je vous décrirais ne serait que des mensonges dans lesquels je suis pris au piège tel un insecte dans une toile d'araignée. Si je continue, je vous dirais que la partie qui va suivre est le meilleur moment de ma vie. Je vous dirais que je ne me suis jamais senti aussi bien, aussi grand, aussi fort, aussi invulnérable de toute mon existence. Alors qu'en réalité, j’abats et détruits les derniers lambeaux de vie et d'avenir qu'il me reste.

  

Si je continuais à vous parler, je vous raconterais la force qui m'a mené vers les chimères, la musique étincelante qui sort de mon cœur et les idéaux construits par ma raison qui déraisonne. Et vous me prendriez au sérieux, car ma démence est si enchevêtrée dans la réalité qu'il serait difficile de faire la part des choses...

 

Ce qui c'est vraiment passé. Ce qui n'est pas beau à voir. Ce qui fait mal. Est l'histoire d'un homme perdu dans les limbes de la schizophrénie.


1. Céline

Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser